Nos activités

Agenda

Actualités

Adhésion

Actualités

image001.jpg

A propos du conflit entre la Russie et l'Ukraine

 

La situation de la protection de l'enfance en France  concerne tous nos enfants et donc les parents que nous sommes ainsi que les postulants en attente d'apparentement. La situation internationale nous interpelle tous également au regard de l'histoire dans les pays d'origine de nos enfants adoptés ou en attente de l’être.

Ce conflit nous amène à partager dans nos réseaux les réflexions que Janice Peyre, ancienne présidente d'EFA, nous transmet avec beaucoup d'humanité.

Myriam Mony, Présidente d'EFA69

Chers amis,

 

Je vous écris ce message avec l'accord de notre présidente, Anne Royal.

 

Entre 1979 et 2019 (juste pour donner un ordre de grandeur):

1300 enfants adoptés d'Ukraine

4900 enfants de Russie

3350 de Roumanie

2060 de Pologne

34 de Biélorussie

 

Et on pourrait rajouter les enfants de Hongrie et des pays baltes.

 

C'est dire si ce qui se déroule en ce moment, avec la guerre en Ukraine et les réfugiés qui affluent dans les pays voisins, concerne aussi des milliers de familles adoptives en France. Adopter à l'étranger, c'est inscrire l'histoire de nos familles dans des destinées communes qui englobent et dépassent la somme des histoires individuelles; des événements dramatiques comme ceux que vivent actuellement les habitants de cette région d'Europe viennent nous le rappeler. À cela se rajoute le fait qu'une guerre proche de notre territoire ne peut manquer d'interroger tous les enfants, quels qu'ils soient.

 

Une fois de plus, des enfants, des jeunes adultes, sont exposés à des informations et à des images qui les renvoient à un passé dont ils ont des souvenirs plus ou moins précis. Les témoignages font entendre des bribes d'une langue maternelle qui a pu être oubliée ou mise en sommeil; les personnes qu'ils entendent et voient à la télévision ou sur les réseaux sociaux leur ressemblent physiquement.

 

Pour ceux nés en Ukraine, il peut y avoir l'angoisse de savoir ce que deviennent ceux qu'ils y ont côtoyés: famille, structure d'accueil, autres enfants. Certains ont encore la nationalité ukrainienne, et leurs parents envoient, ou ont régulièrement envoyé, des informations au Consulat d'Ukraine en France. De tels liens peuvent exister aussi pour ceux nés en Russie, qui peuvent mal vivre le fait que les responsables du pays où ils sont nés envoient des militaires dans un autre pays et sont mis au ban du reste de l'Europe. La cour de récréation et l'environnement professionnel ne sont pas les lieux les plus tendres qui soient.

 

Rassurer son enfant (même s'il est aujourd'hui majeur) peut prendre différentes formes, en fonction de son âge, de sa maturité, et les actions menées avec lui nourrissent sa résilience, son estime de soi, sa fierté d'agir - et ne nous font pas de mal non plus!

 

Quelques pistes incomplètes, qui ne sont que cela et qui valent autant pour ceux nés en Ukraine que pour ceux nés en Russie, ou les autres pays environnants, mais plus largement aussi pour tous les enfants et jeunes adultes - et pour nous tous! Vous saurez en inventer d'autres.

 

• Dialoguer, mettre des mots:

 

Surtout ne pas tenter d'occulter ce qui se passe. Si cela semble difficile, prendre appui auprès de la ligne nationale d'écoute d'EFA (01

40 05 57 79, https://www.adoptionefa.org/#efa-6) ou des lignes d'écoute dans les départements.

 

• Encourager l'enfant, le jeune adulte, à parler; être à son écoute:

 

Il peut saisir l'occasion pour reparler de son histoire, exprimer des émotions peut-être tues, des souvenirs peuvent remonter.

 

• Se montrer solidaire:

 

Se rapprocher de l'Union des Ukrainiens en France, qui organise de l'aide (https://uduf.fr/) ou d'associations humanitaires franco-ukrainiennes qui ont pignon sur rue en France;

 

S'informer de ce qui se fait dans sa propre ville, son département;

 

Créer un réseau au sein de l'école, du club sportif, de son entreprise, etc.

 

• Plus généralement, pour parler de la guerre avec de jeunes enfants:

 

Plusieurs médias proposent des pistes:

 

https://www.lavie.fr/ma-vie/famille/comment-parler-de-la-guerre-en-ukraine-avec-les-enfants-81030.php

 

https://www.lesoir.be/426368/article/2022-02-24/comment-parler-de-la-guerre-en-ukraine-aux-enfants

 

https://actu.fr/societe/guerre-en-ukraine-c-est-en-expliquant-qu-on-rassure-comment-parler-du-conflit-aux-enfants_48977918.html

 

https://www.midilibre.fr/2022/02/25/guerre-en-ukraine-comment-en-parler-aux-enfants-et-les-proteger-des-angoisses-10134297.php

 

J'ai entendu quelque part que ce serait aussi abordé dans le prochain numéro d'Astrapi.

 

N'hésitez pas à partager, sur cette liste, ou dans vos AD, tout ce que cela vous inspire, pour que nous puissions, ensemble, tenter de faire face. Pour nos enfants, tous les enfants. En ce moment, je pense beaucoup aux enfants là-bas, comme à tous les enfants pris dans des conflits que, trop souvent, nous ne voyons pas ou nous ne voulons pas voir.

 

Solidairement,

Janice Peyre

IMG_20211025_155750.jpg

Editions ERES


L'enfant adopté
Entre quête des origines et construction identitaire


Sous la direction de

Myriam Mony et Joselyne Terrien

 

 


Nous sommes heureux de vous faire savoir que l'ouvrage réalisé à partir de deux conférences sur la quête des origines organisées par la Maison de l'Adoption du Rhone et de la Métropole de Lyon , est sorti en librairie ce jeudi 4 Novembre. 

Pour commander, c'est ici

Proposition d'EFA National

 Visio "Qui sont les enfants adoptables en France ?"

du Lundi 15 Novembre 2021 de 18h à 20h.

 

La visio est animée par deux administrateurs fédéraux ou locaux. La session est ouverte à 40 connexions. Le public cible est constitué des personnes en cours de procédure d'agrément ou agréées, l'adhesion n'est pas obligatoire. Cette visio donne de l'information sur les réalités de l'adoption nationale, parle de notre mouvement et de l'accompagnement que les personnes peuvent y trouver, présente également le service ERF et met en avant les ressources en notre possession (ouvrages, guides, révue Accueil). Parallèlement nous informons les président.e.s des territoires de provenance des inscrits afin d'inviter quelques administrateurs locaux à participer à ces séances.

Inscriptions et informations sur la prochaine session : https://www.adoptionefa.org/visios-efa/

Enfants en Recherche de Famille (ERF)

Créé en 1981, Enfants en recherche de famille (ERF) est un service d’EFA 
qui permet de rapprocher des enfants dont les caractéristiques rendent 
leur adoption complexe et des postulants en capacité de les adopter.

Ces enfants peuvent être grands, porteurs d’un handicap physique ou intellectuel, 
d’une maladie compromettant leur développement et/ou nécessitant une prise 
en charge pluridisciplinaire importante. Le plus souvent, leur particularité est le 
résultat d’un cumul de caractéristiques physiques et psychosociales.

Communication EFA National
A destination des Postulants pour un enfant présentant des besoins spécifiques 


L'AFA, Agence Française pour l'Adoption, propose une journée de préparation des postulants à ces projets.

Les inscriptions aux sessions mensuelles "Projet Enfant à Besoins Spécifiques" se font auprès des conseillères du PIC ( Pôle Information et Conseil) à l’adresse indiquée sur le site.

 

A retenir : Dates préparation ou accompagnement | Agence Francaise de l'adoption (agence-adoption.fr)