Actualités

ADOPTIONS ILLEGALES AU MALI
 
1.Communiqué de presse - VDA (Voix Des Adoptés)

Mesdames, Messieurs,

Je vous prie de trouver ci joint une note du Président de la Voix des Adoptés, Mr Colin Cadier, et co-signée par Fanny Lefebvre et Céline Giraud, co-coordinatrices du pôle Advocacy au sein de l'association.

 

Depuis plusieurs année la VDA s'intéresse, plaide la question de la gestion des adoptions illicites et met en place des moyens pour permettre aux personnes victimes d'être entendues. C'est dans ce cadre que 9 de nos adhérents ont pu déposer une plainte hier contre un Organisme Autorisé pour l'Adoption et une ancienne correspondante au Mali.

 

Nous comptons sur votre soutien et souhaitions vous informer de cette actualité.

 

Fanny Lefebvre et Céline Giraud

Co-coordinatrices du pôle Advocacy

 

 

Paris, le 09 juin 2020

Mesdames, Messieurs,

La Voix des Adoptés (VDA) est une association Loi 1901 créée en Avril 2005 sous l'impulsion de personnes adoptées dans le besoin de parler avec d'autres adoptés de leurs histoires. L'un des fondements de l'association s'articule autour de la sensibilisation du public à la nécessité d'une pratique de l'adoption éthique et respectueuse des Droits de l'Enfant.


Les années 80-90 ont vu se développer, de manière significative, l'adoption internationale, en amenant également des pratiques illicites ou illégales. Ce constat sera suffisant pour déclencher une réflexion autour des pratiques et de l'encadrement nécessaires à un meilleur respect des Droit de l'enfant. 

Aujourd'hui des adoptés originaires des 4 coins du monde rapportent des affaires et sont en quête de vérité et de justice.
C'est ainsi que des adoptés du Mali et adhérents à la VDA ont décidé de s'organiser collectivement et demander justice en déposant plainte ce lundi 08 juin 2020 auprès du parquet de Paris pour escroquerie, recel d'escroquerie, abus de confiance contre l'OAA et sa correspondante de l'époque1.

 

Nous tenons cependant à rappeler l'importance du principe de présomption d'innocence qui doit être respecté. Notre démarche est avanttout une démarche de soutien pour ces personnes en quête de vérité et un appel à l 'éveil des consciences quant aux problématiques quitouchent la gestion et le traitement des adoptions illicites. 

 


Afin de les aider et de les accompagner dans leur démarche la VDA les a mis en relation avec son partenaire juridique, spécialiste de la défense: l'Alliance des Avocats pour les Droits de l'Homme (AADH).


Parallèlement, la VDA, se réforme en interne et met un place un pôle spécifique qui porte le nom de pôle Advocacy. Ce pôle aura pour vocation d'accueillir, d'informer et d'orienter les personnes adoptées qui manifestent des suspicions quant à la légalité de leur adoption. Il sera aussi un espace de réflexion, d'analyse, de recommandations et s'inscrit dans une volonté de travailler avec ses collaborateurs historiques.
Depuis plus de 10 ans, nous avons tissé des liens et/ou travaillé de pair avec les institutions (MAI, Service départementaux chargés de la Protection de l'Enfance, CNPE, AFA...), organisations (COFRADE...) et associations/fédérations (EFA, MASF...), toutes unies dans une même cause : la pratique d'une adoption éthique.


C'est pourquoi, à la sortie de l’actualité concernant les adoptés du Mali, nous appelons à la cohésion et au soutien. Ensemble, avec un discours et des objectifs communs, le monde de l'adoption français pourra faire une grande avancée et répondre au plus proche des recommandations de la Convention de La Haye et respecter les Droits de l'Enfant.

Nous tenons par ailleurs à rappeler que la Voix des Adoptés reste vigilante afin qu’il n’y ait pas d’amalgame entre trafic d’enfant et adoption internationale. A ce jour, nous n’avons pas de chiffre qui nous permettent d’affirmer que les personnes adoptées concernées par une adoption frauduleuse sont une majorité ou une minorité. Nous ne pouvons que constater que leur manifestation est croissante ces dernières années et que, pour les faits avérés, nous dénonçons bien sûr ces pratiques et œuvrons pour que ces adoptés victimes puissent être reconnus et accompagnés. Nous avons pleinement conscience, et affirmons, que ces cas singuliers ne concernent pas toutes les personnes adoptées.


Nous remercions tous nos collaborateurs, acteurs du monde de l'adoption, qui nous soutiennent et continueront de nous soutenir et avec qui nous partageons les mêmes valeurs.


Grâce à votre soutien, le traitement des adoptions illégales et/ou illicites du passé peut ouvrir vers une pratique de l'adoption plus éthique et respectueuse de l'intérêt supérieur de l'enfant et des personnes adoptées.

Avec nos sincères remerciements,

Fanny Lefebvre Colin Cadier Céline Giraud
Co-coordinatrice du pôle Advocacy Président Co-coordinatrice du pôle Advocacy

 

Quelques liens à regarder

 

https://information.tv5monde.com/afrique/adoptions-au-mali-en-quete-de-verite-l-identite-c-est-ce-qu-il-y-de-plus-intime-et-d

 

https://information.tv5monde.com/video/adoptions-au-mali-en-quete-de-verite-collection-reportages

 

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/06/08/neuf-francais-d-origine-malienne-portent-plainte-contre-un-organisme-d-adoption_6042151_3212.html

 

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/06/09/ma-date-de-naissance-et-mon-nom-de-famille-ne-sont-pas-les-memes-sur-certains-documents-au-mali-la-quete-de-marie-m-enfant-adoptee_6042200_3212.html

 

https://information.tv5monde.com/video/adoptions-au-mali-en-quete-de-verite-pu-verifier-qu-il-y-eu-de-faux-actes-de-naissance

*****************************************************************************

2. Communiqué de presse - EFA

 

Après le Sri Lanka l'an dernier, c’est aujourd'hui au tour du Mali d’être au cœur de l’actualité médiatique de l’adoption. TV5 monde et différents journaux relaient depuis quelques jours la plainte pour escroquerie et abus de confiance déposée par 9 adultes adoptés dans les années 80 contre l’organisme d’adoption qui avait accompagné leurs parents.

La découverte d’illégalités dans un dossier d’adoption est un choc, un bouleversement profond pour toute la triade adoptive : enfants, parents de naissance, parents par adoption. Pour l’adopté, il s’agit de recomposer à nouveau son histoire, de questionner à nouveau son identité, de retrouver du sens. Les parents quant à eux, vivent la culpabilité et la souffrance d’avoir participé malgré eux à un système frauduleux qu’ils n’imaginaient pas. Créer une famille solide suppose de pouvoir agir en confiance avec tous les intervenants dans le processus.

Malgré l’émotion générée par ce genre de situation, il importe cependant de ne pas faire d’amalgame, préjudiciable aux adoptés et à leurs familles, constituées et à venir : même si la prudence reste de mise, toutes les adoptions d’enfants au Mali, au Sri Lanka et plus largement à l’international (plus de 100.000 depuis les années 70) n’ont pas fait l’objet de pratiques irrégulières. Pour le cas du Mali en particulier, les centaines de familles ayant adopté dans ce pays depuis le milieu des années 80 ne sauraient douter ou être suspectées.

 

La conception de l’adoption et ses pratiques évoluent avec la connaissance et l’évolution culturelle des sociétés. Il est toujours délicat de juger les pratiques passées à la lumière de celles d’aujourd’hui : au Mali comme ailleurs, il n’était pas rare que l’adoption soit synonyme d’œuvre humanitaire et il pouvait sembler alors plus important de « sauver » un enfant que de respecter ses droits et ceux de ses parents de naissance. Ces pratiques et ces croyances ont été à l’origine d’un certain nombre de trafic d’enfants. C’est pour lutter contre ces dérives que la convention de La Haye a vu le jour en 1993 et a depuis été ratifiée par plus de 100 pays qui s’engagent à tout mettre en œuvre pour garantir la légalité et la transparence des adoptions internationales.

 

Il n’en reste pas moins que les adoptés qui cherchent à se construire ont besoin de comprendre, besoin de clarté, de transparence pour approcher la vérité et besoin que soit reconnue la souffrance engendrée par la découverte de pratiques illicites. Ceux qui construisent leur propre famille veulent pouvoir raconter leur histoire à leurs enfants, loin de tout soupçon. Si les parents ne sont pas responsables des agissements des institutions intervenues dans leur procédure, ils ont le pouvoir de raconter l’histoire, leur histoire, ce qu’ils ont vécu, leurs valeurs. Et toutes les parties doivent pouvoir être accompagnées sur le douloureux et parfois long chemin de la reconstruction personnelle et familiale.

 

Collectivement, familles, institutions, associations, nous avons la responsabilité de veiller sur l’histoire de l’adoption, de la partager, de la faire évoluer autour de l’intérêt premier de l’enfant, pour que le regard sur nos enfants reste réaliste et compréhensif, que les erreurs du passé, publiquement assumées, débouchent sur une éthique partagée. Pour nos enfants, pour ceux à venir et pour les enfants de nos enfants.

 

Comment se faire accompagner ?

 

Pour aller plus loin :

 

Reportage TV5 Monde

Articles Le Monde

Communiqué de la Voix des Adoptés

Communiqué Rayon de Soleil de l’Enfant Etranger

COVID-19

L'activité des différents services reprend progressivement. Vous pouvez les contacter par mail ou par téléphone.

 
 
Métropole de Lyon

 

Pendant cette période de crise sanitaire, les professionnels du service Adoption de la Métropole de Lyon restent à votre écoute. 

N’hésitez pas à les joindre à maison-adoption@grandlyon.com pour une information sur l’agrément, l’adoption nationale ou internationale, l’accès au dossier  ou une  demande d’ accompagnement à la parentalité en laissant vos coordonnées.

 

 

Département du Rhône  

 

Le service adoption pupilles et origines  du Département du Rhône est fermé au public jusqu’à nouvel ordre.

Néanmoins, le service reste mobilisé, et, à la disposition des candidats à l’adoption, des familles adoptives et des personnes adoptées, tout au long de cette période.

Les demandes pourront être traitées dans un premier temps par téléphone au 04.72.61.77.22 ou au 04.72.61.78.85

ou bien  par mail marie-helene.guth@rhone.fr

Mission de l'Adoption Internationale

@: courrier.fae-mai(@)diplomatie.gouv.fr

Agence Française de l'Adoption

 

@:  information(@)agence-adoption.fr

Informations de notre réseau EFA (Danielle Housset)

 

Etat d'urgence : délais pour la délivrance des agréments en vue d'adoption

Pour les agréments en vue d’adoption, que le Président  du conseil départemental délivre, une nouvelle ordonnance du 13 mai 2020, parue au JO du 14 mai 2020, maintient la suspension des délais jusqu’à la même date que précédemment (bien que l’état d’urgence sanitaire soit prorogé jusqu’au 10 juillet) :

Les délais sont suspendus du 12 mars au 23 juin 2020 inclus.

 

Vous trouverez ci-dessous deux exemples pour les demandes d'agrément, ainsi que le texte de la nouvelle ordonnance.

1/ les agréments en cours d’instruction

La procédure avait commencé mais n’était pas achevée le 12 mars.

Le délai restant au 12 mars recommence à courir à partir du 24 juin 2020.

Exemple : envoi de la confirmation (après la 1ère réunion d’information) : le 1er février 2020

L’agrément aurait dû être délivré dans les 9 mois, soit au plus tard le 30 octobre 2020

Se sont écoulés avant le 12 mars :1 mois et 11 jours

Restent à courir 7 mois et 19 jours à partir du 24 juin 2020.

L’agrément devrait être délivré avant le 12 février 2021.

2/ les agréments dont l’instruction n’a pas commencé

La lettre de confirmation a été envoyée après le 11 mars 2020 ou sera envoyée avant le 24 juin 2020.

Le délai de 9 mois commence à courir à partir du 24 juin 2020.

L’agrément devrait être délivré au plus tard le 23 mars 2021.

 

===========================================

Ordonnance n° 2020-306 du 25 mars 2020 relative à la prorogation des délais échus pendant la période d'urgence sanitaire et à l'adaptation des procédures pendant cette même période modifiée par l’Ordonnance n°2020-560 du 13 mai 2020.

POUR LA DELIVRANCE DES AGREMENTS POUR ADOPTER UN ENFANT PUPILLE DE L’ETAT OU UN ENFANT ETRANGER

Art.1 Ordonnance n°2020-560 du 13 mai 2020 – art. 1

  1. ‒ Les dispositions du présent titre sont applicables aux délais et mesures qui ont expiré ou qui expirent entre le 12 mars 2020 et le 23 juin 2020 inclus.

 

Article 6

Le présent titre s'applique aux administrations de l'Etat, aux collectivités territoriales, à leurs établissements publics administratifs ainsi qu'aux organismes et personnes de droit public et de droit privé chargés d'une mission de service public administratif, y compris les organismes de sécurité sociale.

 

Article 7 Modifié par Ordonnance n°2020-560 du 13 mai 2020 – art. 1

Sous réserve des obligations qui découlent d'un engagement international ou du droit de l'Union européenne, les délais à l'issue desquels une décision, un accord ou un avis de l'un des organismes ou personnes mentionnés à l'article 6 peut ou doit intervenir ou est acquis implicitement et qui n'ont pas expiré avant le 12 mars 2020 sont, à cette date, suspendus jusqu'à la fin de la période mentionnée au I de l'article 1er. Le point de départ des délais de même nature qui auraient dû commencer à courir pendant la période mentionnée au I de l'article 1er est reporté jusqu'à l'achèvement de celle-ci.

PIQUE-NIQUE 
ANNUEL
d'EFA69
Le 13 septembre 2020
Au parc Lacroix-Laval
De 10h à 16h30

 

Matin:
- atelier thématique pour les adultes
- grands jeux et activités pour enfants et adolescents avec une équipe qualifiée

Après-midi:
- jeux pour petits et grands

Atelier à partir de Septembre

organisé par EFA69 et animé par Françoise TOLETTI (Fédération Nationale EFA)
 

à LYON

Pour les parents d'enfants jusqu'à 11 ans

Ecoute émotionnelle de l'enfant et de soi
La question du cadre et des limites
Comment l'enfant dit "quand ça va et quand ça ne va pas": préserver et renforcer l'estime de soi de son enfant ? 

Planning en cours d'élaboration

Un atelier pour les adolescents - en cours d'organisation entre Septembre et Décembre
 
Atelier d'improvisation théâtrale
avec Julie Molina de La pile éclectique théâtre

 

Jouer, rire, partager
Le théâtre comme outil de rencontre

Planning en cours d'élaboration

EFA69 a le plaisir de vous convier à leur soirée TEMOIGNAGES
 
Retour d'expérience sur 3 parcours d’adoptants

Quand ?  date à définir

Où ?  à l'UDAF - 12 bis rue Jean-Marie Chavant 69007 LYON

 

Des parents partagent les grandes étapes de l’aventure singulière de l’adoption sur l’ensemble du parcours des parents avec leurs enfants, jusqu’à l’âge adulte.

Cette année, nous aurons le plaisir d'accueillir les témoignages suivants :
- Un témoignage d'adoption d’enfant pupille grand;
- Un témoignage de 2 adoptions à l’internationale;
- Un témoignage de 2 adoptions : un  enfant pupille et un enfant adopté à l’international, tous deux devenus adultes.
 
Et pour poursuivre les échanges, un moment convivial autour du verre de l'amitié...

Soirée gratuite pour les adhérents – 10€ pour les non adhérents

EFA59 a le plaisir de vous convier à leur prochaine conférence qui abordera le thème des alternatives à l'adoption :

"Aimer et élever un enfant comme le sien, sans l'adopter, est-ce possible ?"
Par Cécile Delannoy et Marie-Laure Bouet-Simon

Plus d'infos :    Facebook EFA 59   -  enfancedelaissee@efa59.org

EFA69 / UDAF

12 bis rue Jean Marie Chavant

69007 LYON

efa69@efa69.fr

Enfance et Famille d'adoption du Rhône

et de la Métropole de Lyon

© www.efa69.fr. Créé avec Wix.com

 

  • logorhone
  • logograndlyon
  • logocaf
  • Facebook Social Icône
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now