Nos activités

Agenda 2021

Actualités

Adhésion 2021

Actualités

Projection du film

Une Histoire à SOI

le 23 juin 2021

à 20h15

Au Lumière Bellecour

 

Lien du site ici

EFA69 et VDA organisent un débat à la fin du film.

 

Résumé:

Elles s'appellent, Anne-Charlotte, Joohee, Céline, Niyongira, Mathieu. Elles ont entre 25 et 52 ans, sont originaires du Brésil, du Sri Lanka, du Rwanda, de Corée du Sud ou d'Australie.

Ces cinq personnes partagent une identité : celle de personnes adoptées.

Séparé.e.s dès l'enfance de leurs familles et pays d'origine, ils ont grandi dans des familles françaises.

Leurs récits de vie et leurs images d'archives nous entraînent dans une histoire intime et politique de l'adoption internationale.

film.jpg
hicoine.jpg

Le Dr Jean-François Chicoine est Professeur agrégé de pédiatrie à l'Université de Montréal et pédiatre au CHU Sainte-Justine, au Québec.

Il est notamment coauteur de L’enfant adopté dans le monde (en quinze chapitres et demi), ainsi que de nombreuses autres publications sur ce thème.

Passionné par les sciences humaines et développementales et fort de son expérience à la clinique de consultation en adoption et en santé internationale, le Dr Chicoine fait référence en matière de santé des enfants adoptés.

 

Après son intervention, il répondra à vos questions -- avec son délicieux accent et son franc-parler habituel !

 

Plus d'infos sur son parcours et ses publications ici :


Conditions d'accès à la réunion : Tarif 5 € pour tous

 


 Inscription impérative via ce lien.

Pique-nique thé

PIQUE-NIQUE

12 Septembre 2021

Parc de Lacoix-Laval

Visioconférence du 25 septembre 2021 à 21h
 
Les adoados : Mieux vivre l’adolescence de l’enfant adopté

 

Présenté par Mme Johanne LEMIEUX
Travailleuse sociale & Psychothérapeute
Québec - CANADA

 

L’adolescence est une période de transformation physique et cérébrale intense, normale et nécessaire dans la vie d’un enfant et de ses parents.  Elle demande aux parents souplesse, fermeté, vigilance et une bonne dose d’humour.  On ne doit pas céder à la panique et surtout ne pas croire toutes les légendes urbaines colportées par certains médias ou par des parents épuisés par un enfant adopté particulièrement difficile.

 

Car fort heureusement, la majorité des adolescents adoptés n’auront pas de pathologies physiques ou psychiques graves qui vont profondément nuire à leur développement et à leur bonheur. Ce qui ne veut pas dire qu’ils aient exactement les mêmes défis que les adolescents faits maison, dit « modèles de base ».

 

Mais alors, comment démêler ce qui appartient aux comportements normaux de tous les adolescents de ce qui appartient aux caractéristiques spécifiques et « normales » d’un adolescent adopté ?

 

Voici la GRANDE question qui hante la plupart des parents adoptifs qui voient leur enfant grandir. Grâce aux principes de l’Adopteparentatlié, nous tenterons de répondre à ces interrogations lors de cette conférence.

 

En voici les grandes lignes :

 

Les 12 caractéristiques des adoados :

 

  1. Les deuils et traumatismes: les fantômes du passé

  2. Le stress : l’ennemi commun

  3. La maturité affective : le piège invisible

  4. L’attachement : retour vers le futur

  5. Les hormones, les humeurs : celles des ados, celles des adultes

  6. La peur de décevoir : ne pas être soi-même

  7. L’appartenance : réalité ou comédie

  8. La génétique : le grand dévoilement

  9. L’OMNI : quand le vide prend toute la place

  10. L’identité : des tâches supplémentaires

  11. La majorité : saut dans le grand canyon

  12. La retraite de parent : spontanée ou forcée ?

 

 

Par Johanne Lemieux – Avril 2021

Le monde est ailleurs 2021

www.facebook.com/lemondeestailleurs

conf.jpg

Une commission sur les adoptions illégales

 

CHANGE.ORG

 

Ils s’appellent Julie, Emmanuelle, Jean-Noël, … et sont adopté-es ou parents adoptifs. Ils ont créé un collectif pour réclamer au gouvernement français une enquête pour faire la lumière sur des "adoptions illégales" à l’international constatées depuis les années 70. 

Une enquête similaire menée récemment aux Pays-Bas a amené le pays à stopper toute adoption à l’étranger. Le collectif souhaite que toute la lumière soit faite afin que chaque enfant adopté puisse connaître son histoire. bénédicte, rejoignez leur appel aujourd’hui.

 

 

Pour une commission d’enquête sur les adoptions illégales à l’international depuis 1970

2 328 personnes ont signé la pétition de Collectif pour la Reconnaissance des Adoptions Illicites en France. Prochain objectif : 2 500 !

Signez cette pétition en un seul clic

 

Nous sommes nombreux à demander, depuis quelques années, une enquête sur les pratiques illicites de l’adoption internationale en France. Aujourd’hui, les textes de loi sur l’adoption internationale datent pour certains de 1966 et ne correspondent plus à la réalité.

En décembre 2017, la Suisse a diligenté une enquête qui a été confiée à l’institut für Kindheit, Jugend und Familie de Zurich, lequel a remis en janvier 2020 le rapport Zhaw sur les pratiques de l’adoption au Sri Lanka entre 1973 et 1997. Le 14 décembre 2020, la Confédération Helvétique a reconnu les pratiques illicites et a présenté ses regrets.

Le 6 décembre 2018, Les Pays Bas ont confié au Committee investigating intercountry adoption une enquête sur la période 1967-1998, pour les adoptions réalisées au Brésil, mais aussi au Bangladesh, en Colombie, en Indonésie et au Sri Lanka. Le rapport rendu le 8 février 2021, a conduit le gouvernement hollandais à suspendre immédiatement les adoptions internationales.

Dans ces deux affaires, les gouvernements se sont engagés à aider les personnes adoptées en quête de leurs origines. Les rapports de la Suisse et des Pays-Bas constatent :

  • Il y a eu de graves abus structurels et les gouvernements et les intermédiaires étaient au courant de ces dérives.

  • Les abus et leurs conséquences n’appartiennent pas au passé : ils sont toujours d’actualité.

  • Les enfants adoptés depuis 1970 et jusqu’à nos jours, sont aujourd’hui pour la plupart devenus  adultes. Certains se sont lancés dans la recherche de leurs origines et ont mis à jour des pratiques illicites (documents falsifiés, âge ou lieu de naissance des enfants modifiés, productions de faux documents, histoires erronées, absences de documents obligatoires…).

  • Dans de nombreux cas, les décisions concernant l’adoption des enfants n’étaient pas prises de manière responsable, ni éthique, mais plutôt sous la contrainte ou sur la base d’informations insuffisantes, négligeant l’intérêt de l’enfant et des familles.

  • Aujourd’hui, un grand nombre d’adoptés de tous pays, ne supportent pas d’ignorer leurs origines ou leur identité, entrainant pour certains une grande souffrance, jusqu’à entraver leur construction personnelle.

  • Tous les pays d’accueil d’enfants adoptés sont à ce jour confrontés à ces questions. Pour preuve, de plus en plus d’affaires font état d’irrégularités avérées, notamment pour les personnes adoptées au Mali, Brésil, Pérou, Guatemala, mais aussi en République Démocratique du Congo, Éthiopie, Inde, Centre-Afrique, Indonésie, Haïti ou encore à Madagascar…

 

NOTRE DEMANDE :

 

Nous, personnes adoptées et parents adoptifs français, demandons au gouvernement et aux parlementaires de diligenter une commission d’enquête afin que les pratiques illicites dans l’adoption internationale depuis les années 1970, soient constatées.

Le Collectif RAIF est un groupe de réflexion apolitique et bienveillant constitué de personnes adoptées et de parents adoptifs. Il se veut fédérateur de la voix des personnes adoptées de tous pays, de leur famille, leur entourage et de tous leurs sympathisants. Il a pour seul objectif l’ouverture d’une enquête parlementaire sur les adoptions illégales en France depuis 1970.

 

Le collectif est constitué de :
Julie Foulon (personne adoptée d’Éthiopie)
Emmanuelle Hébert (personne adoptée d’Inde)
Véronique Piaser-Moyen (parent adoptif du Sri Lanka)
Jean-Noël Piaser (parent adoptif du Sri Lanka)
Âme Quetzalame (personne adoptée du Guatemala)
Marie M. (personne adoptée du Mali)

 

Merci de nous soutenir par votre signature. N’oubliez pas de valider votre signature en cliquant sur le lien de confirmation qui vous sera envoyé par mail.

 

N’hésitez pas à partager et à nous contacter sur collectifraif@gmail.com

 

POUR ALLER PLUS LOIN :